La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

Archive pour le 12 octobre, 2008

Le ver à soie de Madagascar .

Posté : 12 octobre, 2008 @ 9:12 dans FAUNE, GENERAL, Thèmes Madagascar | 2 commentaires »

versasoie2hk.jpgbombixpapillon.jpeg

Un papillon producteur de soie sauvage existe à Madagascar , un bombyx endémique ou landibe ou encore boroceros madagascariensis dont les chenilles sont plus généralement appelées << ver à soie >> . On connaît le bombyx du mûrier dont les chenilles sont nommées <>en raison du peu de poil qu’ils portent .

Les chenilles du bombyx malgache de couleur noire mat , se nourrissent des feuilles de Tapia pendant environ deux mois et demi avant de s’envelopper dans un cocon de forme ovale . Les villageois ramassent ces cocons en septembre – octobre mais aussi en fevrier et mars pour en extraire la soie .

L’industrie de la soie est très ancienne à Madagascar .

Les premiers européens qui visitèrent les hautes terres au 16ème siècle découvrirent cette vieille tradition du tissage de la soie , ainsi que les métiers à tisser qui ressemblent à ceux que l’on trouve en Malaisie .

C’est une particularité que l’exploitation d’un ver à soie sauvage et endémique de Madagascar .

La soie obtenue est unique et certains hauts couturiers de la planète ont réalisé des créations à partir de ces tissus .

Madagascar a une longue tradition séricicole .

Déjà avant Andrianampoinimerina , les landibe ont été exploité . Ils étaient pour le tissage des lambamena (linceuls).

La sériciculture mûrier (production de Landy) a été introduite vers 1850 sur les hauts plateaux .

Les lamba (châle traditionnel malgache) sont tissés à partir de ces landy .

La sériciculture est assurée par de petits exploitants agricoles , elle est encore faiblement productive .

Cependant , après le désengagement de l’Etat de ses fonctions d’appui , de nouveaux opérateurs émergent .

Le travail de la soie s’achemine maintenant vers une relance de la filière .

Par son côté fortement artisanal , le travail de la soie malgache présente une authenticité et originalité qui pourraient constituer un atout pour le marché d’exportation .

Le port du « lamba » est un moyen d’exprimer pour beaucoup de nationaux , l’identité malgache , ce mode d’expression s’affermit de plus en plus dans toutes les couches de la société malgache .

Si traditionnellement , la soie est utilisée pour le tissage des lambamena , des lamba et de vêtements d’apparât des nobles , de nos jours nombre de stylistes de mode oeuvrent pour la valorisation de cette matière notamment dans les créations destinées à l’export . Le tissage associe la soie de mûrier et la soie sauvage .

>> cliquer là :   http://www.soie-madagascar.com/soie-madagascar.html

Source-malagasie

 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la