La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

Archive pour le 5 novembre, 2008

Madagascar, les dauphins…

Posté : 5 novembre, 2008 @ 9:44 dans FAUNE, GENERAL | 6 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit La découverte des cadavres d’une centaine de dauphins, échoués à Antsohihy (Nord-ouest de de l’île), le mois de juin écoulé a fait la Une des médias durant plusieurs jours dans la grande île. Pourquoi cette hécatombe ? Les responsables de l’Environnement ont d’abord gardé le silence sur le sujet.

Mais quelques jours plus tard, le Ministre de l’Environnement, devant la pression de l’opinion, a du déclarer devant la presse que le Gouvernement avait fait appel à des spécialistes étranger, notamment américains, pour étudier les causes de ce phénomène car, a-t-il précisé << ces dauphins sont étrangers aux eaux malgaches >>. Il semblerait, selon les affirmations de ce haut responsable, que ces dauphins qui naviguaient au loin des côtes malgaches ont fui en raison d’un phénomène, encore à l’étude, et auraient échoué sur une embouchure près de la ville d’Antsohihy. Des médias ont montré du doigt la Société pétrolière EXXON, qui entame des recherches sur la côte Nord-Ouest de l’île, en utilisant des sonars. Elles suspectent cette société d’être à l’origine de cette hécatombe, car l’utilisation de sonars perturbe les dauphins, qui émigrent vers d’autres eaux.

Cet incident a de nouveau attiré l’attention des observateurs sur les méfaits causés à l’environnement par les activités des sociétés minières étrangères, qui opèrent depuis quelques années à Madagascar.
Rappelons à ce propos que vers les années 1996, L’étatmalgache, fortement  » mce_href= »> découverte des cadavres d’une centaine de dauphins, échoués à Antsohihy (Nord-ouest de de l’île), le mois de juin écoulé a fait la Une des médias durant plusieurs jours dans la grande île. Pourquoi cette hécatombe ? Les responsables de l’Environnement ont d’abord gardé le silence sur le sujet.

Mais quelques jours plus tard, le Ministre de l’Environnement, devant la pression de l’opinion, a du déclarer devant la presse que le Gouvernement avait fait appel à des spécialistes étranger, notamment américains, pour étudier les causes de ce phénomène car, a-t-il précisé << ces dauphins sont étrangers aux eaux malgaches >>. Il semblerait, selon les affirmations de ce haut responsable, que ces dauphins qui naviguaient au loin des côtes malgaches ont fui en raison d’un phénomène, encore à l’étude, et auraient échoué sur une embouchure près de la ville d’Antsohihy. Des médias ont montré du doigt la Société pétrolière EXXON, qui entame des recherches sur la côte Nord-Ouest de l’île, en utilisant des sonars. Elles suspectent cette société d’être à l’origine de cette hécatombe, car l’utilisation de sonars perturbe les dauphins, qui émigrent vers d’autres eaux.

Cet incident a de nouveau attiré l’attention des observateurs sur les méfaits causés à l’environnement par les activités des sociétés minières étrangères, qui opèrent depuis quelques années à Madagascar.
Rappelons à ce propos que vers les années 1996, L’étatmalgache, fortement  » mce_href= »> découverte des cadavres d’une centaine de dauphins, échoués à Antsohihy (Nord-ouest de de l’île), le mois de juin écoulé a fait la Une des médias durant plusieurs jours dans la grande île. Pourquoi cette hécatombe ? Les responsables de l’Environnement ont d’abord gardé le silence sur le sujet.

Mais quelques jours plus tard, le Ministre de l’Environnement, devant la pression de l’opinion, a du déclarer devant la presse que le Gouvernement avait fait appel à des spécialistes étranger, notamment américains, pour étudier les causes de ce phénomène car, a-t-il précisé << ces dauphins sont étrangers aux eaux malgaches >>. Il semblerait, selon les affirmations de ce haut responsable, que ces dauphins qui naviguaient au loin des côtes malgaches ont fui en raison d’un phénomène, encore à l’étude, et auraient échoué sur une embouchure près de la ville d’Antsohihy. Des médias ont montré du doigt la Société pétrolière EXXON, qui entame des recherches sur la côte Nord-Ouest de l’île, en utilisant des sonars. Elles suspectent cette société d’être à l’origine de cette hécatombe, car l’utilisation de sonars perturbe les dauphins, qui émigrent vers d’autres eaux.

Cet incident a de nouveau attiré l’attention des observateurs sur les méfaits causés à l’environnement par les activités des sociétés minières étrangères, qui opèrent depuis quelques années à Madagascar.
Rappelons à ce propos que vers les années 1996, L’étatmalgache, fortement « encouragé » par la Banque Mondiale, s’engageait dans une politique minière censée lutter contre la pauvreté par la croissance des exportations des produits du sous-sol, tout en protégeant la biodiversité. 

Cette politique est illustrée par les accords conclus entre le Gouvernement malgache et la société QMM (filiale de Rio Tinto) pour l’exploitation de l’ilménite à Tolagnaro (dans le Sud de l’île), et la Société DYNATEC pour l’exploitation du nickel et du cobalt à Ambatovy Moramanga, dans l’Est de l’île).

Ainsi, des milliers d’hectares de cultures, de forêts, abritant d’innombrables espèces floristiques et fauniques endémiques, sont systématiquement détruits, sans aucune garantie sérieuse de réhabilitation.
D’autres projets de même envergure sont envisagés pour l’exploitation de l’ilménite (par Ticor LTD), de l’uranium et des diamants (par la Pan African Mining/Madagascar Sarl), du saphir (par la Platinium Work INC), du diamant (par De Beers).

Le slogan officiel << Madagascar naturellement >> ne peut occulter la contradiction entre un ultralibéralisme débridé qui livre les richesses du sous-sol du pays à la voracité des multinationales, sous couvert de développement, et la protection de l’environnement. Les dauphins échoués à Antsohihy en sont une triste illustration. 

B.Y  – Témoignages du mardi 1er juillet 2008 - Environnement et développement 
http://www.temoignages.re/article.php3?id_article=30789

 

Lorsque l’enfant paraît de Victor HUGO

Posté : 5 novembre, 2008 @ 3:43 dans POEME | 3 commentaires »

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Lorsque l’enfant paraît le cercle de famille
Applaudit à grands cris; son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être ?
Se dérident soudain à voir l’enfant paraître,
Innocent et joyeux.

Enfant vous êtes l’aube et mon âme est la plaine
Qui des plus douces fleurs embaume son haleine
Qu’on ose pas toucher,
Quand l’enfant vient, la joie arrive et nous éclaire
On rit, on récrie, on l’appelle et sa mère
Tremble à le voir marcher…

Les yeux des enfants ont une douceur infinie,
Et leur petites mains, joyeuses et bénies,
Ignorent le mal encore ! 
Jamais, vos jeunes pas n’ont touchés notre fange,
A l’auréole d’or ! 

La nuit lorsque tout dort, quand l’esprit rêve, à l’heure
Où l’on entend parfois une petite voix qui pleure,
Sur des ailes d’azur,
Sans le comprendre encore, vous explorez le monde.
Double virginité: corps où rien n’est immonde,
Ame où rien n’est impur !

Il est si beau l’enfant avec son doux sourire,
Ses deux grands yeux ouverts qui ne savent pas mentir.
Dans le mal triomphant: 
Préserve-moi Seigneur, d’été sans fleurs vermeilles,
De cage sans oiseaux, de ruche sans abeilles,
D’une Maison sans enfants…  

Victor HUGO  

 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la