La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

Archive pour le 20 janvier, 2009

Longue vie au nouveau Président des USA

Posté : 20 janvier, 2009 @ 11:20 dans POEME | 6 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
Cette nouvelle a empli mon coeur d’une grande joie. Tes efforts sont désormais récompensés. Tu mérites largement ce qui t’arrive aujourd’hui et je tiens à t’en féliciter. 

Félicitations

Fabuleuse nouvelle qui vient illuminer ta vie
Excellence et maestria reconnue par tous
Le travail et la volonté sont enfin récompensés
Impossible de ne pas être touché par cet évènement
Coeur et courage sont aujourd’hui couronnés de laurier
Incomparable battant, je n’imaginais pas un autre épilogue
La bravoure t’a immanquablement menée à la réussite
A mes yeux rien, n’est plus beau que de te voir heureux
Tu mérites vraiment un si beau dénouement
Inoubliables moments de liesse que nous vivons
Ouverture d’un monde nouveau empli de bonheur
Ne trouvant pas les mots pour exprimer ces
Sentiments, je vais résumer par un simple : Félicitations !

ROUX Perrine

Que je remercie pour ce beau poème qu’elle offre gracieusement.  

L’eau source de vie

Posté : 20 janvier, 2009 @ 11:13 dans POEME | 2 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Poème sur la Paix

Posté : 20 janvier, 2009 @ 10:15 dans POEME | 1 commentaire »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitLA PAIX

Le noir démon des combats
Va quitter cette contrée
Nous reverrons ici-bas
Régner la déesse Astrée.

O Paix ! source de tout bien
Viens enrichir cette terre
Et fais qu’il ne reste rien
Des images de la guerre.

Chasse les soldats gloutons
La troupe fière et hagarde
Qui mange tous nos moutons
Et bat celui qui les garde.

Délivre ce beau séjour
De leur brutale furie
Et ne permet qu’à l’amour
D’entrer dans la bergerie.

Fais qu’avec le berger
On puisse voir la bergère
Qui coure d’un pas léger
Qui danse sur la fougère.

ii.bmpEt qui du berger tremblant
Voyant le peu de courage
S’endorme, ou fasse semblant
De s’endormir à l’ombrage.

Accorde à nos longs désirs
De plus douces destinées
Ramène nous les plaisirs
Absents depuis tant d’années.

Etouffe tous ces travaux
Et leurs semences mortelles
Que les plus grands de nos maux
Soient les rigueurs de nos belles.

Et que nous passions les jours
Etendus sur l’herbe tendre
Prêts à conter nos amour
A qui voudra les entendre.

Jean de La Fontaine

 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la