La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

Archive pour le 1 juin, 2009

Le silence est d’or (ce poème s’inspire de faits réels)

Posté : 1 juin, 2009 @ 5:31 dans POEME | 7 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Le silence est d’or…                                             Si de leurs écrits
Mais si tu l’utilises                                                Et de leurs cris,
Contre qui le brise                                                Tu fais paroles
Et croit bon                                                            Brillantes mais molles
De te poser question;                                           Pour tout noyer

Contre qui espère                                                  Dans fatras d’idées
Des jours meilleurs                                                -Falsifiées-
Pour cette terre                                                     Qui déraisonne
Emaillée de malheurs;                                          Mais illusionne;

Si tu t’en sers                                                          Si, te drapant d’un silence
Telle l’amère                                                           De lourde apparence,
Serre                                                                         Tu deviens araignée
De l’aigle fort                                                           Se jouant des niais,
Qui tue sans                                                             Pour mieux prendre,
effort;                                                                        Ou vendre

Si tu te tais                                                                Si, non
Avec éternité,                                                           comblé
Sans élan vrai                                                            De spolier,
De fraternité,                                                             Tu fais passer
Si tes grands mots                                                    Les muses mouches
Tu les gardes                                                             Pour éperviers
Pour la parade,                                                          Vils et
Pour ton égo;                                                             louches;

Si du silence                                                               Alors, le silence
tu uses,                                                                       N’est plus d’or;
Pour nier l’existence                                                 Mais
De mouches                                                                bruyant
Qui accusent                                                               décor,
Et grattent                                                                 -Triste décor-
ta conscience;                                                            De ce que tu penses.

Lilian Brunel

12
 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la