La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

Archive pour octobre, 2010

LE CERF

Posté : 17 octobre, 2010 @ 12:14 dans FAUNE | 3 commentaires »

 

 

 

 


  Le cerf.LE CERF  dans FAUNE lecerf10

Fiche signalétique:

* Famille: Cervidés

* Dimensions: 2,5 m de longueur – hauteur au garrot: 1,5 m -poids pouvant aller jusqu’à 200 kg

* Régime: Se nourrissant dans les forêts où dans les lisières, il broute les herbes, mais aussi les feuilles de différentes essences, les champignons, les glands et les fruits sauvages.

* Habitat et distribution: Le cerf est sans conteste un des hôtes les plus spectaculaires de la forêt. Il s’adapte aussi très bien dans les étendues découvertes, comme par exemple dans les landes d’Écosse. Il existe dans toute l’Europe, bien qu’il soit souvent confiné aux grandes forêts des régions quelque peu montagneuses. Il peuple aussi l’Amérique du Nord et le nord de l’Asie et de l’Afrique.
lecerf11 dans FAUNE
Trois biches sortant d’un fourré

Le cerf mâle peut atteindre à l’âge adulte la taille d’un petit cheval et peser plus de 200kg. Sa femelle est la biche et le petit est appelé faon. Seul le mâle porte des bois, en un orgueilleux panache qui lui donne un air fier et souverain. Le cerf a besoin de grands espaces où il peut courir sans entrave mais a besoin également de refuges pour s’abriter à la moindre alerte. Son caractère en fait parfois un nomade, qui se déplace volontiers. Au moment du rut il peut faire des déplacements considérables pour trouver des femelles.

lecerf12
Cerf, biche et faon dans une clairière

Ces cervidés sont généralement rassemblés ou groupes plus ou moins nombreux appelés « hardes ». L’espèce est socialement organisée. Seules les vieilles bêtes où les femelles au moment de la mise-bas vivent à l’écart. Souvent mâles et femelles forment des groupes distincts que dirigent les animaux les plus forts et les plus expérimentés. En automne cependant, période des amours, l’on trouve des hardes  » mixtes « , chaque cerf essayant de s’entourer d’un certain nombre de biches où il semble régner sur elles en maître absolu. En fait malgré les apparences c’est toujours une femelle qui mène la harde. Souvent les hardes sont constituées de plusieurs familles. Chaque cellule familiale comprend une mère-biche, suivie du faon de l’année et de son faon de l’année précédente, devenu presque adulte. Les jeunes restent en effet au moins deux ans avec leur mère après quoi ils iront vivre de leur côté. Dans cette harde il existe une véritable hiérarchie, valable notamment pour les priorités d’accès aux meilleures places de nourriture.

lecerf13
Cerf douze-cors

La ramure du cerf
lecerf14

En A: bois d’un daguet ( en principe cerf d’environ un an)

En B: bois d’un quatre-cors

En C: six-cors En D: huit-cors En E: douze-cors En F: seize-cors

Les différentes parties de la ramure sont:

1.La meule ( rose, fraise ou cercle de pierrures ).

2.Le merrain ou la perche, hampe principale sur laquelle sont fixés les cors, andouillers ou espois.

3.L’andouiller d’attaque, ou andouiller de l’oil, ou encore maître-andouiller.

4.Le sur andouiller.

5.L’andouiller moyen ou chevilure.

6.Le chandelier, l’empaumure ou la couronne ( ensemble de trois cors au moins ).

Le phénomène de la ramure du cerf, ce trophée parfois monumental est particulièrement intéressant et parfois méconnu. Soulignons d’abord qu’il faut parler de bois et non de cornes. Les cornes sont des productions cutanées superficielles et persistantes sur un support osseux. Les bois quant à eux sont des productions osseuses et elles sont caduques. Chaque année, suivant un cycle bien précis les bois se détachent du front de l’animal comme des branches mortes se détachent d’un tronc. Cette chute ( on dit que le cerf jette sa ramure ) se produit à la fin de l’hiver, les plus vieux mâles les perdant le plus tôt, les plus jeunes le plus tard. On peut parfois vers le mois de mars trouver ces mues sur le sol et avec un peu de chance on arrive même à trouver le deuxième bois. Lorsque l’animal a perdu son premier bois il cherche à ce débarrasser du second car il se sent déséquilibré.

lecerf15
Jeune cerf ayant perdu ses bois.

La ramure perdue laisse sur le front des cerfs deux plaies vite cicatrisées. Peu de temps après de véritables bourgeons apparaissent, de nouveaux bois poussent. Cette croissance va durer jusqu’au milieu de l’hiver. Les nouveaux bois grandissent et se ramifient au fil des semaines en cors ou andouillers, ils sont à ce stade enrobés de velours. Cette peau protectrice se maintient jusqu’au plein développement de la ramure puis le cerf s’en débarrasse en se frottant contre des écorces rugueuses. C’est ainsi que le cerf est en pleine possession de ses moyens à la fin de l’été pour le rut

lecerf16
Les grands cerfs veillent sur leurs hardes en automne par d’impressionnants duels oratoires: ils brament

A noter tout de même que malgré une idée très répandue le nombre de cors ne permet pas de déterminer l’âge de l’animal avec certitude. Bien des facteurs déterminent le développement de la ramure. Facteurs tels que l’hérédité, l’abondance de nourriture, d’éventuelles blessures ou maladies.

D’autres photos encore pour terminer ce reportage.

lecerf17
Jeune faon ayant perdu momentanément sa mère

lecerf18
Un jeune cerf, une biche et son jeune

http://www.be-zoo.com/

MDRRR !!! :)

Posté : 3 octobre, 2010 @ 12:57 dans HUMOUR | 1 commentaire »

hebergeur image

RIRE – SOURIRE

Posté : 3 octobre, 2010 @ 12:51 dans CITATION, HUMOUR | Pas de commentaires »

Le rire tue les microbes du coeur.

Le sourire que tu envoies revient vers toi!

Sourire à quelqu’un c’est lui laisser la plus belle des cartes de visite.

Devenez marchand de bonheur et offrez la meilleur aubaine de la semaine:
UN SOURIRE.

Avertissement: L’usage régulier d’un sourire peut être très bénéfique pour la santé.
ABUSEZ-EN!

Souriez afin que vos rides, plus tard, soient bien placées.

Sourit même si ton sourire est triste car il n’y a rien de plus triste de ne pas te voir sourire.

Apprendre à rire de soi, c’est un chemin joyeux vers la sérénité.

Rire et pleurer sont deux jumeaux assez proches de la pureté.

Aujourd’hui je prends mes vitamines de rire.

Cela fait longtemps que je ne ris plus, je me contente de sourire.

On rit mal des autres quand on ne sait pas d’abord rire de soi-même.

On rit toujours à ses dépens quand on ne prend rien au sérieux.

C’est quand un homme ne sourit plus qu’il est le plus gravement malade.

Le rire, c’est une poussière de joie qui fait éternuer le coeur.

Le rire et les pleurs sont égaux puisqu’ils sont tous deux des solutions;
le rire est la solution pour ne pas pleurer car pleurer est la solution pour mourir.

Le rire, c’est la chanson de l’âme. Le sourire, c’est son refrain.

Le sourire est un moyen de communication
Il est agréable et captivant
Sans lui on serait, en comparaison
Des êtres indolents
Je vous le dit et j’ai raison
Quand on sourit on rend les gens contents.

Un visage a besoin d’un sourire pour communiquer sa beauté.

Le rire est le plus beau son de la nature humaine, mais ce n’est pas le plus drôle.

La bonne humeur est la plus belle parure pour aller dans le monde.

Le sourire est à la beauté ce que les fleurs sont au printemps.

L’esprit sarcastique fait rire… à condition qu’il s’adresse aux autres…

La plus perdue de toutes les journées est celle où l’on n’a pas ri.

Un femme qui rit, c’est la plus belle musique du monde.

On n’est jamais complètement habillé tant qu’on ne porte pas le sourire.

Entre amis, il est beau que le silence soit d’or, mais le rire bon et frais l’est beaucoup plus encore.

Le sourire est à la vie comme la confiture à la rôtie.

Pour rajeunir un visage, il est un traitement à la fois aisé et efficace: LE SOURIRE.

Qu’est-ce qu’on peut donner et ne coûte rien ? Réponse: un sourire.

Personne ne peut mieux sourire qu’un enfant.

Un sourire enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne.

C’est quand on en a le moins envie qu’il faut accrocher un sourire à ses lèvres.
C’est un moyen infaillible pour découvrir des raisons de l’avoir.

La façon la plus sûre de désarmer une personne agressive à notre endroit est encore le sourire et la douceur.

Un bon sourire est encore ce qui sèche le mieux les larmes.

Un sourire sincère est un puissant facteur d’amitié.

Ce que je trouve de drôle dans ma société, et surtout là où il y a des villes,
c’est que lorsque j’offre un sourire à quelqu’un, souvent je lui fais peur.

Quand je vois des gens au visage triste, je ne peux que leur donner mon sourire mais quand ils me rendent la pareille,
ça fait tellement chaud de le recevoir que je suis certaine qu’eux aussi pensent comme moi.

AICHA

1234
 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la