La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

Archive pour la catégorie 'FLORE'

Arbre aux papillons – Le Buddleia

Posté : 22 mai, 2009 @ 6:01 dans FLORE | 11 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Le buddleia, plus connu sous le charmant nom d’arbre aux papillons, il forme un buisson généreux, très touffu aux longues branches florifères dans les tons blanc, rose, violet, bleu pleines de panache !

Appelé parfois « lilas d’été » en raison de la forme de ses fleurs ou « arbre aux papillons« , à cause de ses fleurs parfumées butinées avec gourmandise par les papillons (machaons, paons du jour, moro-sphinx, vulcains, etc.), cette plante est très mellifère. Le Buddleia de David (Buddleja davidii), de la famille des Scrophulariacées est une grande plante buissonnante pouvant atteindre 5 m de hauteur, dont les branches s’étalent largement. L’arbuste fleurit de juillet à septembre, sur des pousses de de l’année, dans les tons bleu, violet, lilas, blanc, selon les variétés.
A port élancé de 3 m en moyenne (jusqu’à 10 m), il porte des feuilles opposées de 10-20 cm, oblongues, étroites, lancéolées, et finement dentées de couleur vert gris dessus et vert clair dessous. Ses fleurs évoquant un peu les fleurs de lilas, par leur forme et leur couleur, sont groupées en panicules coniques dressée ou légèrement retombantes peuvent être blanches, lilas ou violettes. Elles apparaissent en été et peuvent se renouveler jusqu’en début d’hiver.

C’est un arbuste très rustique qui pousse facilement en tout terrain. Il se cultive en sol ordinaire, léger, même sec ou rocailleux (calcaire). Il s’acclimate facilement dans l’hémisphère Nord, en situation ensoleillée, sur un sol drainé. Il est même envahissant et colonise les remblais, les friches, au risque de déstabiliser les enrochements de berges de rivières. Il supporte presque tout, la pollution, le froid, la pluie, la sécheresse.
Les courageux pourront le palisser sur un treillage adossé au mur, mais devront prévoir un entretient. Les autres le laisseront libre et le tailleront court après la floraison. Par sa crissance rapide et généreuse, le buddleia forme un écran de végétation d’aspect très naturel.
Ce sont des arbustes assez imposants qui doivent être installés à l’arrière plan des grands massifs d’arbustes. Ils conviennent aux haies vives et aux jardins naturels.

Source : journaldujardin.com

Muguet porte bonheur ?

Posté : 29 avril, 2009 @ 3:12 dans FLORE | 2 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitMuguet porte bonheur ?  dans FLOREImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Entre ciel et terre, l’Oiseau de paradis

Posté : 28 avril, 2009 @ 7:00 dans FLORE | 13 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Entre ciel et terre, l’Oiseau de paradis.
Ne vous laissez pas duper par son allure de volatile tropical, l’oiseau de paradis est bel et bien une fleur. Si vous voyez qu’il déploie les plumes de sa crête pour tenter en vain de s’envoler, ce ne sont en réalité, que ses sépales qu’il tend vers d’inaccessibles nuages.
Cette plante aux formes si particulières est une explosion de couleurs, orange vif et violet intense. Elle forme une tête d’oiseau comme pour nous rappeler que faune et flore se confondent souvent. L’oiseau de paradis est une fleur déguisée en perroquet, ou peut-être est-ce l’inverse…

Paroles de fleurs
« Plaisir exquis ». A la fois fascinant et quasi animal, l’oiseau de paradis évoque l’amour charnel, tantôt symbole du mâle pour sa vaillance et sa fierté presque arrogante, il devient féminin lorsque l’on se penche sur ses formes galbées et son raffinement. Quel que soit son genre, l’oiseau de paradis est le cadeau des amants épanouis.

Son histoire
Son nom botanique est le Strelitzia reginae, en référence à la région d’origine de la duchesse Charlotte de Mecklembourg qui épousa le roi George III d’Angleterre en 1761.

Ses utilisations
Ses couleurs exubérantes et ses lignes étonnantes font de l’oiseau de paradis, une plante particulièrement appréciée par tous les créateurs utilisant les fleurs que ce soit pour des décors, des compositions florales ou des vêtements éphémères.
Plantés les uns près des autres en plates-bandes dans un jardin, ils formeront une fratrie d’amusants volatiles curieux observant de tous les côés.
Les charmants oiseaux ornent souvent les massifs des squares et des jardins tropicaux là où le climat est doux. Pour ce qui est des régions moins chaudes, le Strelitzia, comme toutes les autres plantes exotiques, doit être ptotégé du froid. Il sera donc planté dans un bac et mis à l’abri pendant l’hiver, dans une véranda par exemple.

En quelques mots
Veillez à ce que le sol où vous plantez vos oiseaux de paradis reste frais et riche.
Pour cela, vous pouvez mélanger du sable, de la terre de jardin et du terreau, vos Strelitzias fleuriront de juin à septembre.
Lorsque vous achetez un oiseau de paradis, préférez une plante où la première fleur est complètement sortie de sa spathe.
Le nectar attire un autre oiseau exotique, le colibri qui est le plus petit oiseau du monde mais également un grand pollinisateur.

Source : images google

52960732737f42b1d88.jpg

123456...11
 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la