La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

Archive pour la catégorie 'PAROLE DE CHANSON'

La bête immonde (Paroles : C.Lemesle ) (Musique : M.Fugain)

Posté : 6 décembre, 2015 @ 9:11 dans PAROLE DE CHANSON, VIDEO | Commentaires fermés

Image de prévisualisation YouTube

Elle est vivante, elle a encore
La haine au ventre, la rage au corps
La bête immonde

Qu’elle tourne au loin comme un vautour
Ou rampe et ronge tout autour
La bête immonde

Depuis le temps qu’elle fait le trou
De sa tanière grise
Là-bas, ici, partout
Au coeur de chacun de nous
Elle est l’enfant que la bêtise
A conçu avec l’ombre
La bête immonde

Depuis le temps qu’on laisse faire
Tous les suppôts de son enfer
La bête immonde

Qu’elle a vomi des Gestapo
Dans toutes les guerres, tous les ghettos
La bête immonde

Que les salauds dans des salons
Lui trouvent des excuses
Lui trouvent des raisons
Plébiscitées par les cons
Elle est la fille de la rue
Qui naît des décombres
La bête immonde

O pleure, pleure ma mère la terre
Des larmes de siècles et de sang
O pleure, pleure des gouttes d’océan

Sur les chants qui montent des wagons
Les camps, les tortionnaires
Les frères qui clouent leurs frères
Au poteau des religions

O pleure ma mère la terre
Au fond de tes entrailles gronde
La bête immonde

Mais qui va lui planter le pieu dans le coeur ?
Qui va l’amputer du goût de l’horreur ?

Elle qui étrangle les ethnies
Massacre les poètes
Etouffe l’homme honnête
Au baillon des calomnies
Il lui faut faire sauter la tête
Avec sa propre bombe
La bête immonde

Depuis qu’elle nous pollue l’histoire
A coup de glaive, à coup de gloire
La bête immonde

Que son crachat sur ton drapeau
Dépend de ta couleur de peau
La bête immonde

Depuis qu’elle rôde avec sa faux
Emblème de son règne
Depuis qu’elle dit Je t’aime
Aux cagoules, aux échafauds
Il faur cribler de chrysanthèmes
Jusqu’à ce qu’elle succombe
La bête immonde

O pleure, pleure ma mère la terre
Des larmes de siècles et de sang
O pleure, pleure des gouttes d’océan

Sur les bouquins, dans les bûchers
Les cris des ratonnades
Sur les croix des croisades
Et les continents barbelés

O pleure, ma mère la terre
Au fond de tes entrailles gronde
La bête immonde

Mais qui va lui planter le pieu dans le coeur ?
Qui va l’amputer du goût de l’horreur ?

O pleure, ma mère la terre
Au fond de tes entrailles gronde
La bête immonde

O pleure, ma mère la terre
Au fond de tes entrailles gronde
La bête immonde.

ECOUTER LE SILENCE

Posté : 30 septembre, 2010 @ 10:23 dans PAROLE DE CHANSON, POEME | Pas de commentaires »

hebergeur image

Écouter le silence

by Charles Johnson

Album: Au plus profond de soi

Trop de gens
ne savent pas aimer
Ça se comprend
quand on ne sait pas soi-même
comment s’aimer
On ne cherche le bonheur
que dans les choses éphémères
En pensant pouvoir
chasser la tristesse
En achetant tout ce qui semble
remplacer l’ennui

Il faut savoir
écouter le silence
au plus profond de soi
afin d’avoir
une petite chance
d’entendre cette voix
qui nous raconte
ce qu’on fait dans ce monde
et vers où on s’en va

Trop de gens
parlent de liberté
en ignorant
que nos pensées
nous ont emprisonnés
dans un monde limité
qui nous empêche d’essayer
de rejoindre le chemin
qui nous mènera dans un jardin
où l’on voit ce qu’on a semé

Il faut savoir
écouter le silence
au plus profond de soi
afin d’avoir
une petite chance
d’entendre cette voix
qui nous raconte
ce qu’on fait dans ce monde
et vers où on s’en va

Au plus profond de soi

 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la