La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

Archive pour la catégorie 'Visites à Madagascar'

LE ROVA DE MANJAKAMIADANA (le Palais de la reine à Antananarivo Madagascar) renaîtra de ses cendres

Posté : 8 juin, 2009 @ 12:55 dans Visites à Madagascar | 11 commentaires »

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

La nuit du 6 novembre 1995, un incendie, dont l’origine est restée inconnue (criminelle, disent la plupart des gens), a détruit un ensemble de bâtiments  de la Cité royale, le Rova de Manjakamiadana à Antananarivo. Cette destruction a été vécue par la population comme un traumatisme moral, psychologique, ontologique. Par cet acte, on s’est attaqué aux symboles de l’Histoire et à la mémoire des grands ancêtres – dont les tombeaux ont brûlés;

De nombreux trésors ont été sauvés de la catastrophe… certains assurent même qu’ils avaient été sortis avant ! Une preuve de plus, disent les sceptiques, que le sinistre fut d’origine criminel, les coupables étant peut-être bien dans la sphère politique. Une histoire de crédits était en effet en cours avec l’Unesco, qui voulait consacrer le site Patrimoine de l’humanité. En tout cas, la documentaliste allemande Erika Rothgangel possède les photographies complètes de la collection de tableaux décimée, et celles-ci vont être numérisées sur cd-rom, afin de reconstituer plus ou moins les originaux.

La reconstruction du Rova de Manjakamiadana a débuté en 2008,  les uns ont que ce n’était pas trop tôt, les autres pensaient par contre qu’il fallait le garder tel que, dans son état délabré, c’est à dire avec ses vestiges, témoins d’une histoire tumultueuse. Bien des années après, la tristesse des Malgaches n’a pas été effacée. Incendie criminel ou accident ? On n’a jamais voulu identifier ni les cerveaux, ni les auteurs qu’on aurait dû attraper avec les moyens actuels. Comme il fallait absolument trouver des responsables, des arrestations ont eu lieu et un simulacre procès s’est tenu à Arivonimamo. Mais cela n’a pas refermé la plaie. Le Palais de Manjakamiadana représentait une grande partie de l’histoire Merina, une partie de l’histoire de Madagascar. Il y eu des premières levées de fonds. Mais au bout du compte, aucune autorité, à l’époque, n’était en mesure d’avancer la somme requise. Pire, le nouveau régime avait dénoncé des détournements, mettant en cause, semble-t-il, des responsables du projet de reconstruction du Rova. Nouvelles nominations. Nouvelles structures. Actuellement, Art graphique et patrimoine et Colas sont chargées de réaliser les travaux de reconstruction. En d’autres termes, le financement est maintenant effectif. On se souvient du où, le Palais du Premier ministre, à l’époque de la royauté, trônant à quelques mètres de Manjakamiadana, était également ravagé par le feu. De nombreux dossiers confidentiels ont disparu, réduits en cendres. Une enquête fut ouverte mais l’hypothèse de l’icendie accidentel était retenue. La réhabilitation fut décidée et les travaux achevés en un rien de temps.

L’enjeu pour cette reconstruction est multiple. Culturel, historique, économique, voire politique. Les entreprises choisies devraient user de leur savoir-faire pour restituer l’architecture initiale. Reconstruire le Rova de Manjakamiadana à l’identique n’est plus possible.
Notons qu’en septembre 1996, la reconstruction du temple a commencé et est actuellement achevée. La restitution des tombes royales ont aussi débuté quelques temps après l’incendie. Les << Fitomiandalana >> qui abritent les dépouilles des souverains et leurs proches sont entièrement restitués ainsi que les deux grands tombeaux.

On peut traduire Rova par camp fortifié, ou place forte, qui était entouré autrefois par une oalissade faite de pieux de bois pointus. C’était également le lieu de résidence d’un prince ou d’un roi. Situé au sommet d’une colline ou d’un rocher, sa situation privilégiée assurait un poste de défense et d’observation idéal et permettait de se retrancher en cas d’attaque. Jusqu’à la fin de la royauté, les tombeaux des souverains étaient bâtis dans l’enceinte du Rova. Tous les corps des souverains y ont été réunis. Le premier tombeau originalement décoré renferme les corps des reines : Ranavalona 1ère, Rasoherina, Ranavalona II et Ranavalona III. Le second tombeau renferme le corps d’Andrianampoinimerina. Les sept autres tombeaux alignés renferment les corps des souverains depuis Andrianjaka.

Il ne faut pas oublier que d’Analamanga à Antananarivo, la capitale a toujours intégré, à des échelles défférentes selon les périodes, les populations des zones rurales et des provinces. L’espace symbolique de Manjakamiadana par exemple est géré comme un village, où non seulement tous les rangs de l’Imerina, mais tous les groupes malgaches se sont exprimés. Les rois qui ont construit le Rova on su intégrer les savoirs des provinces dans ce Palais, et ont regné sur tout Madagascar.

La porte d’entrée du Rova est surmontée de l’emblème du << Voromahery >> l’aigle qui est un oiseau puissant, symbole du pouvoir royal.
Ce haut lieu de l’Histoire n’a pas pour autant perdu de son attrait pour les touristes. Anatirova est un lieu incontournable, de par sa signification mais aussi de part son emplacement. Juchée sur un énorme rocher, le Palais de la Reine domine la vaste plaine du Betsimitatatra. Une vue panoramique saisissante, pour celui qui veut comprendre pourquoi le Palais de la Reine avait été construit sur les hauteurs d’Andohalo.
Source : http://site.voila.fr/ 
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

VISITEZ AUSSI :    PHOTOS    ALBUMS

 

Le lac Tritriva – Madagascar .

Posté : 8 octobre, 2008 @ 8:36 dans Visites à Madagascar | 5 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Le lac Tritriva est un lac de Madagascar à quelques kilomètres d’Antsirabe . D’origine volcanique , il est situé au sommet du mont Tritriva et dispose d’une profondeur de 160 mètres . C’est un lac de cratère dont les eaux d’un vert opaque dégagent une impression mystérieuse .

Ce lac semble endormi au pied du Mont Tritriva , mais selon la légende , un couple d’amoureux (Rabeniomby et Ravolahanta) se suicida dans ce lac à la fin d’une partie du Fanorona . Ils se sont aimés mais leurs parents n’acceptèrent pas leur union . Ils décidèrent alors de se noyer dans ce lac afin de rester lier pour toujours . On peut observer , sortant de la roche , deux arbres entrelacés , censé signifier leur amour sacrifié .

Ce lac représente aussi la forme de Madagascar . Le gardien des lieux livre aux visiteurs que lorsque un évènement majeur va se passer à Madagascar , le lac devient rouge . Etant donné que ce lac est baptisé << lac sacré et mystérieuse >> , il est strictement interdit d’y nager si on a mangé des viandes de porc . Un des gardiens a raconté aussi qu’un chinois essaya de défier ce mythe et nagea sur ce lac mais il demeure introuvable . Il s’est noyé dans le lac .

Wikipédia

La ville d’Antananarivo au loin , ici c’est le village d’Akamasoa ( Madagascar ) .

Posté : 4 octobre, 2008 @ 1:54 dans Visites à Madagascar | 3 commentaires »

1000306.jpgPhoto prise à partir du village d’Akamasoa .

Akamasoa (les bons amis) est une association humanitaire malgache qui a été créée par le Père Pedro OPEKA en 1989 .

Elle a pour but d’assurer la réhabilitation humaine et la réinsertion économique et sociale des plus pauvres …

Akamasoa a créé dans les environs d’Antananarivo 5 centres d’accueil composés de 17 villages où se sont installées 2926 familles (15560 personnes dont 60% d’enfants de moins de 15 ans ).

Des familles extraites des pires taudis , des rues et des tas d’ordures de la capitale , qui vivent actuellement du fruit de leur travail et de leurs efforts .

Une idée s’imposa vite au Père Pedro : les sans-abri démunis de tout ne retrouveront dignité et autonomie qu’en devenant acteurs de leur propre développement .

En savoir plus sur Akamasoa :

http://www.perepedro.com/espoir.html

 

123456
 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la