La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

Archive pour la catégorie 'Visites en France'

La Cathédrale Notre-Dame de Paris

Posté : 14 août, 2009 @ 10:43 dans Visites en France | 8 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Notre-Dame de Paris

Cathédrale Notre-Dame de Paris

Notre-Dame est la cathédrale catholique de Paris, c’est incontestablement une des plus importantes réalisations gothique en France.
Ce chef-d’oeuvre, un des symboles de la capitale Française, est situé à l’extrémité de l’Ile de la Cité, centre historique.Une plaque de bronze incrustée au sol représente le point zéro pour toutes les distances des routes à partir de Paris.

Comme la construction s’est étendue sur de nombreuses décennies, le style n’est pas d’une uniformité totale ; avec ainsi des caractères du gothique primitif (les six parties de la nef) et du gothique rayonnant : par exemple le choeur.
La rosace du bras sud est une des plus grandes d’Europe, avec 12 mètres de diamètre.

La première cathédrale de Paris daterait de la seconde moitié du IVe siècle. Elle se trouvait à l’ouest de la construction actuelle ; avec des colonnes de marbre qui séparaient cinq nefs et elle était décorée de mosaïques, La présence d’un baptistère est attestée avant 451.

La construction, commencée sous le règne de Louis VII par l’évêque Maurizio de Sully, de 1163 à 1345, où alors Paris était dans l’archivêché de sens.
Notre-Dame de Paris est, avec plus de 12 millions de visiteurs en 2005, le monument de France et peut-être d’Europe le plus visité devant la Tour Eiffel.
Source :  http://www.infrancia.org/

Notre-Dame de Paris

Construite sur un site sacré depuis l’époque romaine, la cathédrale de Notre-Dame… d’oeuvre de l’architecture gothique en France.

La première pierre est posée par l’évêque de Paris, Maurice de Sully, en 1163. Les travaux réalisés par les meilleurs artisans et dirigés par Jean de Cgelles et Pierre de Montreuil ne seront achevés que vers 1345. Le maître autel est érigé en 1182, le choeur est achevé en 1177 alors que la nef n’est terminée qu’au début du XIIIè siècle.
La cathédrale fera l’objet de destructions malheureuses durant la Révolution mais sera restaurée au XIX siècle par Viollet le Duc à partir de 1841. L’édification de la Flèche ainsi que la Sacristie remonte à cette époque. Lire la suite ICI

Visitez également :  notredamedeparis1    notredamedeparis2
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Un petit coin de Madagascar à Paris où on déguste un repas traditionnel au choix. Musique, chants, karaoké y sont régulièrement programmés.

Posté : 11 août, 2009 @ 9:11 dans Coup de coeur, Visites en France | 7 commentaires »

Prochaine soirée DîNER-KARAOKE sous réservation aura lieu le samedi 22 août au restaurant Franco-Malgache LA FLEUR DE TANA à PARIS.  En savoir plus : >>  Programme    ,    http://www.fleur-de-tana.com/       

Nous y sommes allés aujourd’hui et y avons été très satisfaits  emoticoneemoticoneemoticone

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Le Sacré-Coeur-Paris-Montmartre-

Posté : 8 août, 2009 @ 7:33 dans Visites en France | 9 commentaires »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

La Butte a toujours su reconnaître les siens.

Et se garder des importuns, quitte à leur concéder ce qu’il faut de folklore pour les évincer prestement de ses havres habilement dissimulés, Station Anvers, la rame régurgite des fournées de touristes hagards qui bloquent la sortie, forcent le passage piétons du boulevard de Rochechouart puis s’approprient le macadam de la rue de Steinkerque. Accès direct au funiculaire, les pavés de Steinkerque ont été sacrifiés aux déballages de fripes de trottoir, vendeurs de sandwiches garnis salade-défraîchie et autres présentoirs de tours Eiffel en porte-clefs. Car au bout de la rue, là-haut, la basilique pâtissière en forme de meringue, les portraitistes tantôt racoleurs tantôt débonnaires de la petite place du Tertre, tout cela appartient à ces curieux d’un jour.

Montmartre y a remballé depuis longtemps sa bohème et sa gouaille pour s’en aller nouer ailleurs ses liens farfelus et bonhommes : son tissu social s’est replié dans ses ruelles, enroulées en escargot autour du tertre. A l’angle Orsel-Steinkerque, 20 mètres à gauche, Montmartre sourit : cette rue-là, de ce côté-là, n’a pas cédé son quotidien à l’artifice. Place Charles-Dullin, à l’ombre des tilleuls, les jeunes techniciens du théâtre de l’Atelier s’esclaffent en déchargeant les décors de la nouvelle pièce.

Au bar du coin, rebaptisé en été « la plage » en raison de sa petite terrasse ensoleillée improvisée sur le trottoir, des habitués profitent de la pause déjeuner pour consolider un credo local : ici, moins on se ressemble, plus on s’assemble ! Le visage émacié de Laurent Terzieff qui traverse la place trahit une expression de tendresse pour cet environnement familier. Et son regard abyssal d’acteur metteur en scène s’entiche un instant d’une trouée de ciel dans la frondaison de ces tilleuls accroche-coeur qui rendent les passants si peu sérieux, quand, par malheur, ils s’égarent sur cette promenade…

A droite, rue des Trois-Frères (percée sur des terrains appartenant aux trois frères Dufour), un raidillon sournois stoppe l’élan du citadin : Montmartre se mérite. Et impose toujours, bon gré mal gré, son propre rythme aux promeneurs. Lire la suite : Paris-Montmartre

Visitez aussi :  Sacré-Coeur    Montmartre    S.C.M.M 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

1234
 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la