La vie d'ici et d'ailleurs (Tritriva)

Bienvenue ! Tonga soa ! Welcome !

*Histoires à faire circuler

Traitement efficace pour soigner les brûlures en utilisant le blanc d’oeuf.

Cette méthode est enseignée dans un cours de formation de pompiers lorsqu’il se produit une brûlure, qu’elle qu’en soit l’étendue, les premiers secours consistent à placer la zone affectée sous un jet d’eau froide  jusqu’ à ce que la chaleur diminue et que cessent de brûler les couches de peau, ne pas essuyer ni frotter, ensuite étendre du blanc d’oeuf sur cette zone. Une personne se brûla une grande partie de la main avec de l’eau bouillante. Malgré la douleur elle mit la main sous le robinet d’eau froide puis elle cassa 2 oeufs, en sépara les blancs qu’elle battit un peu et y plongea la main. Sa main était tellement brûlée qu’en y appliquant le blanc d’oeuf sa peau sécha et le blanc y format une pellicule. Le blanc d’oeuf étant un collagène naturelle, continua pendant au moins une heure à appliquer couche sur couche de blanc sur la main. L’après midi elle ne sentit plus de douleur et le lendemain, il restait à peine une marque rougeâtre à l’endroit de la brûlure. Elle pensait qu’il lui serait resté une horrible cicatrice, mais à sa grande surprise, au bout de 10 jours, il ne restait plus aucune trace de la brûlure, la peau avait même retrouvé sa couleur normale ! La zone brûlée s’était totalement régénérée grâce au collagène existant dans le blanc d’oeuf, en réalité un placenta plein de vitamines.

Ce message peut être utile à tous, le faire circuler  Embarasse

——————————————————————–

Texte qui donne à réfléchir – Made in France
Made in France ! Voici une petite histoire pas si étrange…
Jean Boudreau a commencé la journée tôt, ayant réglé son réveil matin (fait au Japon) à 6 heures.
>Pendant que sa cafetière (faite en Chine) filtrait le café (importé du Sri Lanka), il s’est rasé avec son rasoir (fait à Hong-Kong).
> Puis il s’est habillé avec sa chemise (faite au Sri Lanka), ses jeans (faits à Singapour) et ses chaussures (faites en Corée).
> Après avoir cuit son petit déjeuner dans son nouveau poêlon (fait en Inde) agrémenté de fraîses (de Californie) et de bananes (du Costa Rica), il s’est assis, calculatrice en main (faite au Mexique), pour calculer son budget de la journée.
> En consultant sa montre (faite à Taiwan), il a synchronisé sa radio (faite en Chine), puis est monté dans sa voiture (faite au Japon) pour continuer sa recherche d’emploi entre deux fermetures d’usines (en France)…
> A la fin d’une autre journée décourageante, il décide de se verser un verre de vin (fait en Californie) en écoutant Britney Spears (refaite aux USA).
> Pour accompagner son dîner congelé (fait aux USA), met ses sandales (faites au Brésil) et allume sa télévision (faite en Indonésie).
> Et puis se demande pourquoi il n’arrive pas à se trouver un bon job payant.
> Ici en France…
> A faire circuler…
Je l’ai eu par Callado.
—————————————————————————–
ABC de l’amitié !
Aime être en votre compagnie…
Bénit le jour où vous vous êtes rencontrés…
Calme vos craintes…
Donne sans attendre en retour…
Est toujours prêt à donner un coup de main…
Fait une différence dans votre vie…
Garde ses amis dans son coeur…
Harmonise vos pensées quand elles se bousculent…
Invite ses amis à vous connaître…
Jubile quand vous réussissez…
Klaxonne un « aurevoir » en vous quittant…
Lit ce texte et pense à vous…
Maximise vos qualités…
Ne juge jamais…
Offre son support…
Parle de sujets qui vous intéresse…
Questionne quand vous avez le moral bas…
Remonte votre moral…
Sait dire des choses sympathiques sur vous…
Téléphone juste pour dire « comment ça va ? »…
Utilise les mots justes au bon moment…
Vous accepte tel que vous êtes…
Week-end ou pas, il ne vous abandonne jamais…
Xtrêmement indulgent, il pardonne vos erreurs…
Y a pas peur de vous contredire quand il le faut !
Zéro problème, il vous aime !

Merci Martinefernandez
—————————————————-

Trouvé chez Kathy et Anjimu, afficher à vue.

Clé du succès : l’enthousiasme
Clé de la joie : le sourire
Clé de l’amitié : le partage
Clé du bonheur présent : l’optimisme
Clé de l’épanouissement : le travail
Clé de la maîtrise de soi : le calme
Clé des découvertes : le silence
Clé de la richesse : le don
Clé de la sérénité intérieure : le pardon
Clé de la planification : l’ordre
Clé de l’harmonie : la discrétion
Clé de la joie de vivre : l’amour

Auteur inconnu
———————————————————————————-

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n’est assez riche pour s’en passer,
Personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l’amitié,
Un sourire donne du repos à l’être fatigué,
Donne du courage au plus découragé,
Il ne peut ni s’acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c’est une chose qui n’a de valeur qu’à partir du moment où il se donne,
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu’un qui ne sait plus sourire,
Soyez généreux, donnez-lui le vôtre,
Car nul n’a autant besoin d’un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres.

Raoul Follereau
———————————————————————————–

Message à diffuser largement par email et par tout autre moyen car c’est très grave :
>C’était une soirée comme beaucoup d’autres.
Des jeunes entre 20 et 30 ans se retrouvaient pour fêter un CDI et un diplôme.
>Il y avait du Punch et un repas de prévu, un jeune homme de 26 ans avait apporté sa VODKA RED BULL (ce qu’il a bu lors de la soirée).
>Vers 3H du matin, il est allé se coucher comme d’autres copains (il parlait bien et ne se plaignait de rien), des matelas étaient mis à disposition (Punch donc pas de conduite).
>à 5H quelques amis qui jouaient aux fléchettes en buvant Coca et Jus d’Orange, décidèrent d’aller réveiller 3 de leurs copains qui dormaient dans le salon (dont le jeune homme qui avait bu VODKA RED BULL).
>à ce moment le cauchemer commence, leur ami était décédé. Incompréhension totale. Aussitôt on appelle les pompiers, ensuite la gendarmerie arrive, les jeunes soufflent dans l’Ethylotest, la plupart avaient 0° d’alcool, certains avaient fumé un peu d’herbe comme 80% des soirées en France (bien sûr ce n’est pas bien et c’est illégal).
>Garde à vue pour les 11 personnes présentes sur place; normal, il y avait décès, donc enquête.
>Autopsie; le résultat tombe, le médecin légiste est formel << absorption de VODKARED BULL >>, trop d’apport en
<< Taurine et Glucuronolactone >>, trop d’excitants.
>On sait que l’herbe est illégale, de plus en grande quantité, elle peut rendre paranoïaque et avoir d’autres effets nocifs. Par contre le RED BULL pourtant vendu dans le rayon limonade de tous supermarchés peut entraîner la << MORT >>, d’autant plus est associé à de la VODKA.
>Nous ne devrions pas consommer plus de 2 canettes de RED BULL nature par semaine.
>Il s’appelait Gildas, il est décédé le 2 novembre 2008 et il ne savait pas……
Message diffusé par Callado.
*******************************************************************

Un peu de théatre à jouer pour expliquer les « réformes de l’éducation nationale »! 

Le Président et le Ministre

Le Président :
Entrez-donc mon ami et venez prendre place, afin de me conter ce qui vous embarrasse.
La réforme est lancée, elle avance à grands pas, mais je vois bien qu’à tous celle-ci ne plait pas.
Aussi voudrais-je entendre de votre propre bouche, pourquoi les enseignants prennent ainsi la mouche.

Le Ministre :
Mon bienfaiteur et prince ne vous alarmez point, voyez comme en ces temps je sais rester serain.
J’ai fait ce qu’il fallait et fait preuve d’audace.

Le Président :
Allez contez moi donc je ne tiens plus en place.

Le Ministre :
J’ai d’abord pour vous plaire modifié les programmes, pour faire des élèves des besogneux sans âme.
Ils se feront gaver du matin jusqu’au soir, et n’auront plus de sens à donner au savoir.
Voilà qui nous fera des citoyens dociles, qui ne s’attacheront qu’à des choses futiles. 

Le Président :
Fort bien, les programmes sont un bel artifice, pour manoeuvrer les gens non sans quelque malice.
Voyez ce que je fis pour prendre le pouvoir, promettant des réformes, n’en disant que très peu,
Pour qu’une fois reçu l’aval des isoloirs, je puisse me sentir libre et faire ce que je veux.
Mais veuillez donc poursuivre votre plan de disgrâce, car je veux tout savoir.

Le Ministre : Voilà ce qui se passe
Je commence par rayer en trois ans les RASED, et pour tromper les gens sur le maintien de l’aide,
Je laisse aux enseignants l’entière liberté de s’occuper tous seuls de la difficulté.
Ils auront pour cela comme unique bagage, la chance de pouvoir faire quelques journées de stage.
J’ai enlevé deux heures d’école par semaine, mais évidemment pas pour ceux qui mal apprennent.
On dit la journée de trop longue durée, qu’il faudrait réformer notre calendrier.
Et moi je vous dis qu’il en faut d’avantage, et qu’il faut les forcer même jusqu’au gavage.

Le Président :
C’est à n’en point douter une idée fort plaisante, le mérite sera la seule valeur payante. 

Le Ministre :
Pour ceux qui veulent apprendre de maître le métier, je les envoie le faire à l’université.
Voyez l’inanité d’une bonne formation, nous qui n’avons besoin que d’agents et de pions !
Cela vous plait ?

Le Président :
Mon humeur est ravie et elle est d’importance, car c’est elle qui règle le cours de mes pensées.
Qui font toujours écho à l’actualité.
Mon caprice me met dans des emportements, j’ai des mots qui ne sont plus ceux d’un Président.
Je flatte ce qu’il faut des instincts les plus bas, parle plus en mon nom qu’en tant que chef d’état,
Sur toutes mes idées je veux qu’on légifère, et ne supporte pas qu’on m’empêche de le faire.
Des médias je me sers et grâce à mon emprise, ils me suivent au mieux dans toutes mes entreprises,
Enfin, si j’utilise les services de la presse, c’est parce qu’aux yeux de tous il faut que je paraisse.
Mais contez-moi encore votre train de mesures.

Le Ministre :
De l’école en danger j’augmente la fêlure :
Il existe des classes que l’Europe nous envie, accueillant les plus jeunes des enfants du pays.
Il serait opportun de les faire disparaître, pour affecter ailleurs ce réservoir de maîtres.
Qui ne font de leur temps que des couches changer, et ne connaissent point les joies de la dictée.
Des enseignants en moins réduiraient nos dépenses, et il n’y aurait plus de maternelles en France !
Afin de remplacer les absences des maîtres, avec tous ceux qui veulent, une agence va naître.
Si celui qui remplace se trouve être plombier, la chaudière de l’école il pourra réparer.
S’il est mécanicien et connaît son affaire, les voitures des collègues il pourra bien refaire.
Et si par de la chance il se trouve enseignant, il pourra prendre en charge d’une classe les enfants ! 

Le Président :
Je reconnais bien là votre astuce admirable, et votre esprit retors qui ne se sent coupable !
Cette école qui veut faire des citoyens, il faut qu’à l’avenir elle n’en fasse rien !
Oeuvrez donc mon ami, la tâche n’est pas mince, car c’est l’éducation qui menace les princes !!!  

Par inconnu à faire circuler.
******************************************************************


Un commentaire »

  1. booguie dit :

    eh voila! une vie de perdu. des parents affligés, des amis désolés, un amour perdu, le bien le plus précieux la vie a été voler par une boisson commercialisé, on explique souvent au jeune de faire attention,mais là c’est vraiment dég….car cette boisson nocif continue à être vendu
    une information qui a du passer doucement pour ne pas affoler le public et surtout pour permettre à ceux qui vendent cette cochonnerie de s’en mettre plein les fouilles
    bise

    Bonjour Booguie, merci pour ta visite,
    Oui, pleins de ces boissons bizarre dans les boutiques, je me demande si des contrôles sont fait régulièrement pour éviter les intoxications.
    Quand nos jeunes sortent, on ne sait pas trop ce qu’ils boivent entre eux, on a beau repéter, faire des récommandations, ils disent oui maman, on le sait!…
    Enfin, j’avais fais passer le message dans les e mail de mes connaissances.
    Je te souhaite une bonne semaine et A+
    Amicalement, bisous,
    Tritriva

    Dernière publication sur
    Liberté d'expression. : Je n'ai qu'une rose entre mes doigts. Milan Rufus.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

MES HUMEURS AU FIL DES JOURS |
laguyane |
Rapport Prévention Charleroi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | designdemyself
| DIEGO
| ya est la